(Image JPEG, 178 × 283 pixels)"On ne peut pas tout aimer pareil. Du moment qu'on s'aime pareil toi et moi."

Comment moi, la Comète, qui ne suis absolument pas férue de roman jeunesse, puis-je me retrouver, ici, aujourd'hui, devant vous, en train de chroniquer un titre classé young adult, un bouquin avec des ados, tout un tas d'ados, à qui il arrive des trucs atroces, atrocités racontées... par un ado ? Et n'en dire que du bien? Suis-je tombée sur la tête, suis-je en train de changer de personnalité, de devenir une geek de roman jeunesse?? Oh là là j'ai peurrr...

Rien de tout ça, en fait. Ma tête va bien, ma personnalité aussi (enfin ça dépend des jours...) et je ne suis pas encore tout à fait une geek young adult. Seulement, ce roman là est signé Olivier Adam (ça aide) et objectivement il est très bon. Excellent même. J'ai pris un réel plaisir à cette lecture qui n'a pas fait un pli. Lu en une petite journée cette" tête sous l'eau".

C'est l'histoire d'une famille, le père (journaliste à la petite semaine, tendance alcoolique et écrivain frustré) la mère (prof), les deux ados, le garçon Antoine (encore et toujours Antoine...) et la fille Léa. Tous les quatre quittent la région parisienne pour la Bretagne. Depuis le déménagement, auquel Antoine s'est résigné, Léa ne décolère pas. Ce départ en province, la jeune fille ne l'a pas voulu et fait la guerre à ses parents, En effet, Léa a laissé à Paris quelqu'un dont elle est très amoureuse, comme en témoignent les lettres qui ponctuent le récit mené par Antoine. Et puis survient le drame. Un soir Léa disparaît, plongeant sa famille dans le désespoir. Restés des mois sans nouvelles de leur fille, les parents, brisés, finissent par se séparer. Lorsque miraculeusement Léa est retrouvée, saine et sauve, la vie ne va pourtant pas reprendre son cours normal...

J'ai retrouvé dans ce terrible roman tout ce que j'aime chez Olivier Adam, l'auteur pour adultes : des personnages, touchants, crédibles, très à vif, une grande sensibilité qui n'est jamais de la sensiblerie, une émotion, une tension psychologique très palpables doublées ici d'un excellent suspense. Je ne vous parle même pas de l'écriture d'Olivier Adam, de ses phrases courtes et nerveuses, de ses mots à la fois bruts et pudiques pour décrire l'indicible... Aucune volonté d'édulcorer, ni de choquer. L'équilibre est parfait. Et cette Bretagne, si magnifiquement évoquée, tellement aimée par l'auteur et qui concentre dans ce roman toutes les haines...

Coup de coeur ! Pour un roman jeunesse ! Champagne les amis !

"Les vagues sont hautes ce soir. Elles me frappent, me rouent de coups, s'abattent sur moi avec toute la brutalité nécessaire. A cet instant c'est exactement ce que j'attends d'elles. Qu'elles m'assomment. Me foutent la tête sous l'eau. Me passent au Kärcher. Me nettoient de fond en comble. Et finissent par m'effacer tout à fait. Remis à neuf, essoré, liquidé"