Dans_les_tenebres

On poursuit notre challenge Almodovarien en duo, avec un des premiers films du réalisateur (1983).

Il est question d'un couvent de bonnes soeurs portant des noms étranges (soeur Fumier, soeur Rat...) et aux moeurs non moins étranges. Elles se piquent à l'héroïne, consomment des acides, aiment les femmes, hébergent un tigre... C'est auprès de ces religieuses olé olé que Yolanda, une chanteuse de cabaret soupçonnée du meurtre de son amant, se réfugie. La Mère Supérieure est très attirée par elle, et cela ne semble pas réciproque. Dans le même temps, le couvent se voit retirer le soutien financier d'une excentrique et richissime marquise, ce qui ne va pas sans poser problème...

Je passerai très vite sur ce film mineur, au rythme problématique (que c'est lent mais que c'est lent), à l'interprétation inégale et au scénario très faillible. L'histoire manque cruellement de suture, les séquences plus ou moins déjantées se succèdent (les nonnes se piquent, se couchent sur des planches à clous...) et le fil conducteur est très ténu. C'est potentiellement drôle à certains moments (Yolanda se trémoussant dans sa robe en lamé et adressant un message subliminal en chanson à la Mère Supérieure, tandis que les soeurs, couronnes de fleurs sur la tête, tapent en rythme sur des bambous tambourins) mais dans l'ensemble, j'ai assez peu ri et beaucoup bâillé.

L'intérêt du film, car il y en a un tout de même, est de contenir en germe tous les thèmes chers à Almodovar : homosexualité, drogue, écriture, féminité, romans à l'eau de rose écrits sous pseudonyme... C'est amusant de les repérer (on s'amuse comme on peut, ça empêche de s'endormir) mais ça reste malgré tout assez limité. Ah oui, second point positif : c'est court (1h22), ce qui ne m'a pas empêchée de le visionner en deux fois. Enfin un troisième et dernier petit plus pour la route : la coiffure explosive année 80 de Yolanda vaut largement le coup d'oeil :)))

On oublie assez vite et on passe au suivant qui sera "Tout sur ma mère"  prévu pour le 1er ou 2 janvier 2017

Le programme est ici, vous pouvez toujours nous rejoindre, la porte est ouverte ;)

Ma copine et coéquipière Pousse de Ginkgo dit ce qu'elle a pensé du film là

 

les-copines-vous-invitent-au-cinema-petit-challenge-un-ano-con-almodovar-21979420