mysterieux-mr-kidder

"Aucun baiser ne s’oublie. Il demeure dans le souvenir, comme dans la chair." 

Ambiance glauque, personnages tordus et ambigus, à la fois manipulateurs et manipulés, violence psychique- et physique- c'est du Joyce Carol Oates pur sucre que l'on retrouve dans ce court roman. Je remercie Kathel qui l'a mis sur ma route avec son récent billet (ici). Elle est tellement prolifique, ma Joyce, qu'on peut facilement passer à côté de nouvelles publications. J'essaye de la suivre de près, mais ce "mystérieux Mr Kidder" a failli m'échapper :)

La jeune et jolie Katya est embauchée comme nounou le temps d'un été. Les patrons sont moyennement sympa, mais qu'importe. Loin de chez elle, de sa mère complètement disjonctée et accro au jeu, Katya est libre et gagne de l'argent. Elle fait la connaissance du vieux et courtois Mr Kidder. Il est élégant, riche, c'est un artiste. Il s'intéresse à Katya et souhaiterait qu'elle pose pour lui. Il la paiera grassement pour cela. Après bien des refus et des hésitations, la jeune fille accepte. Leur relation va alors prendre un tour inattendu. Car si Katya rêve d'argent, elle manque aussi cruellement d'affection. Et ce gentil Mr Kidder, il l'aime, c'est sûr...  c'est la rencontre de deux âmes soeurs, peut-être?  

 Si le thème de la relation jeune fille/vieillard est d'un classicisme éprouvé, Joyce Carol Oates surprend par sa façon de le traiter. Les motivations de Mr Kidder demeurent longtemps obscures, le lecteur se demande sans cesse qui manipule qui, et le malaise est tel qu'il est difficile de s'attacher aux protagonistes. Je les ai trouvés aussi malsains et insaisissables l'un que l'autre. Malgré tout, ça passe, comme à chaque fois, parce que Joyce Carol Oates, cette conteuse exceptionnelle, de sa plume à vif, sonde les âmes comme personne. Et  je ne vous parle pas de la fin, aux allures de conte poétique et noir, tellement déroutante...

D'autres avis sur Libfly et une nouvelle contribution au challenge de George

 

oates-portrait

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lu sur Kindle :)