Une nouvelle année commence et les festivités sont derrière nous... Je ne peux pas cependant pas résister au plaisir de vous présenter ma bûche du 31, celle qui était sur notre table hier soir ! Elle était bien bonne et malgré quelques frayeurs au moment du démoulage, tout à fait présentable !

C'était une bûche roulée garnie d'une chantilly coco, d'un léger nappage framboise et d'une ganache chocolat sur le dessus. Au départ, je souhaitais réaliser une bûche tout coco ananas et coulis de framboises comme celle de Patchouka. En même temps, le gâteau roulé de Pascale, extrêmement souple et d'après elle inratable me tentait bien. Pour une fois, faire un gâteau roulé sans déchirure à colmater, un roulé qui roule, quoi... moi qui suis la reine des roulés pas bien roulés, ça pouvait le faire. Alors j'ai mixé les deux recettes et au final, j'ai improvisé une ganache chocolat pour napper ma bûche, sachant qu'il y avait des enfants à notre table, j'ai trouvé ça plus sympa. Et puis soyons clair, un réveillon sans chocolat c'est pas un réveillon nom de nom !

Donc pour réaliser cette bûche, il vous faut, selon Pascale Weekspour le roulé :

       3 œufs blancs et jaunes séparés

       50 g de sucre

       30 g de fécule de maïs (Maïzena)

       30 g de farine

     1 cuillère à soupe de sirop de sucre de canne mélangée à 1 cuillère à soupe d'eau pour imbiber le biscuit (pas mis, j'ai utilisé du coulis de framboises et un peu de sirop pina colada sans alcool)

Ensuite, elle procède ainsi et j'ai fait pareil :

Battez les blancs en neige en ajoutant le sucre petit à petit quand les blancs sont presque pris, ll faut y aller doucement et progressivement. J'ai augmenté la vitesse de mon robot petit à petit.

Les blancs doivent avoir une texture de mousse à raser et ils doivent former comme un bec d'oiseau sur le fouet.

Versez les jaunes et ajoutez-les délicatement avec une maryse.

Ajoutez les poudres en les tamisant au-dessus des blancs, et incorporez-les délicatement, toujours à la maryse.

Versez sur votre plaque puis lissez. Enfournez dans un four préchauffé à 170°C pendant 8 minutes. Le biscuit doit être souple. (Il l'était !)

Démoulez-le sur un torchon humide puis imbibez-le au pinceau avec le sirop chaud (coulis de framboises pour moi).

Attendez quelques minutes  que le biscuit refroidisse, ajoutez la garniture et roulez.

Et ça marche du feu de dieu ! Le biscuit se roule avec une facilité déconcertante (faut y aller doucement quand même, mais ça marche !) car il est très moelleux :) Merci Pascale, désormais, ce sera MA base de biscuit roulé et puis c'est tout. 

Donc, je poursuis, cette fois avec la recette de Patchouka pour la garniture :

150 ml de coulis de framboises (un sachet coulis de framboises de chez Picard pour moi)

400 ml de crème liquide entière

120g de sucre glace ( 50 g de sucre en poudre normal pour moi, impossible de remettre la main sur mon sucre glace)

150g de noix de coco râpée (un peu moins pour moi, disons 130)

150g d'ananas coupés en petits dés (j'ai zappé)

1 sachet de Chantifix (facultatif mais indispensable :))

Nappez le biscuit de coulis de framboises. Faites une chantilly avec deux briquettes de crème entière de 20 cl (au robot c'est formidable, mon Kitchou tu es the best) à laquelle vous intégrerez au bout d'une minute un sachet de Chantifix et 50 g de sucre en poudre. Ensuite, quand la chantilly commence à bien monter, ajoutez la noix de coco et continuez à fouetter délicatement jusqu'à fermeté. Génialissime. 

Garnissez le biscuit de la crème chantilly coco (en évitant les bords) et roulez. Patchouka garde une partie de la crème pour badigeonner sa bûche mais pour ma part, j'ai prélevé une moitié que nous avons mangée avec de l'ananas justement ! Miam...

Mettez la bûche au frais au minimum deux heures (une nuit pour moi)

Pour terminer, le lendemain j'ai fait une sorte de ganache : crème liquide entière (une briquette)  que j'ai faite bouillir. J'ai rajouté le chocolat ( une dizaine de carrés) et hors du feu, j'ai touillé. J'ai obtenu un superbe coulis de chocolat dont j'ai enduit ma bûche. Hop, au frais sur le balcon quelques heures et... un petit accident au moment d'ôter le papier alu sur lequel ma bûche reposait... ça collait ferme... J'ai dû refaire un coulis de chocolat pour réparer les dégâts et hop ni vu ni connu j' t'embrouille. N'empêche, encore une fois, malgré toutes mes précautions, j'ai eu au moins un problème. Il fallait bien... sinon c'est pas drôle.

Au final, elle était délicieuse et plutôt jolie, avec un côté rustique, loin des belles bûches miroir toutes lisses et impeccables que l'on voit un peu partout. mais nous on aime bien :)

                                    

FullSizeRender-2

                             

IMG_2191