photo-22

Cela fait des mois que j'y pense, que je me dis "oui mais non", que j'ai des piques d'envie( "il me la faut ! Là, tout de suite !") suivies de périodes moins excitées ("Pour quoi faire au fond?"). Finalement ma maman m'a aidée à franchir le pas en me l'offrant, tout simplement :) Merci maman !!

La Kindle Paperwhite est donc arrivée chez moi il y a quelques jours et je crois qu'on va devenir bonnes copines. Je n'ai pas encore testé toutes les fonctions de la bête mais après une semaine d'utilisation, j'en tire déjà quelques conclusions que j'aimerais partager avec vous  :)

Plein de plus et quelques jolis moins tout de même.

Commençons par les plus, dans le désordre, comme ça me vient :

Le confort de la lecture est indéniable. On peut grossir les caractères, en faire des pattes de mouche si ça nous chante... La luminosité est réglable, je n'ai pas l'impression de lire un écran d'ordinateur qui fatigue les yeux, mais bel et bien une page de livre.

On peut surligner un passage, un mot, les conserver. En laissant le doigt appuyé sur un mot, on a la définition qui apparaît. C'est magique !

On peut mettre des signets sur une page.

Quand on referme l'appareil, il suffit de le réouvrir pour retrouver l'endroit  de la lecture où l'on s'est arrêté. ça aussi c'est magique.

La légèreté et la taille de l'appareil. Parfaites. ça se glisse dans le sac, dans une poche un peu grande. Vive la lecture qui pèse moins lourd (bien moins lourd) quand on se déplace... Je peux lire assise, debout, couchée, les pieds au mur... c'est très très pratique. Fini le mal au bras quand on lit en position tordue...

L'autonomie est importante. La recharge peut fréquente. Chouette aussi.

Le téléchargement des bouquins est instantané. Un clic et hop! Le livre est intégré dans la machine. Yeees...

La recherche d'un livre est extrêmement facile. Suffit de taper un titre et d'attendre 2 secondes.

La plupart des classiques sont gratuits (les livres libres de droit). C'est très sympathique ! même si je n'en lis plus beaucoup, ça me donnera l'occasion de m'y remettre. J'ai téléchargé du Zola, quelques Jane Austen, un roman de Victor Hugo que j'ai adoré quand j'étais étudiante...

Les moins :

Moins de livres en français qu'en anglais. Je le savais, mais ça m'ennuie. Je parle mieux le français que l'anglais...

Le tournage de pages, d'un mouvement du doigt, n'est pas hyper réactif. Ou alors c'est moi qui manque de patience.

La location des livres gratuite, un par mois pour une durée illimitée, jusqu'à ce que le livre soit lu (il s'efface automatiquement la dernière page tournée) avec l'abonnement Premium est... une arnaque totale. Les livres proposés (il y en a beaucoup...) sont euh... comment dirais-je? Axés sur l'érotisme, on va dire. Le SM... La vie sexuelle pour les nuls... Pas trop mon registre, personnellement. Pas le moindre petit bouquin récent. Cher et Tendre m'a traitée de naïve, il a entièrement raison. Je pensais pouvoir louer un Rosa Montero, par exemple. Que neni. Tu veux Rosa, tu la payes. Et ce n'est pas bon marché.

Le gros hic, c'est en effet le coût. Pas beaucoup plus intéressant en terme de prix qu'un livre papier pour les ouvrages récents. Qui ne sont pas légion. Il y en a certes, mais pas suffisamment à mon goût. 

Et puis pourquoi Stefan Zweig est-il payant?! A part une minuscule nouvelle téléchargée avidement, tout Zweig est payant. M... alors...

Voilà en gros, où j'en suis de mes investigations. J'aime bien ma petite "machine à livres", je suis néanmoins certaine qu'elle ne remplacera jamais le bon vieux bouquin papier. Et puis quelques  gros efforts sont encore à faire sur les prix et les options locatives (humm) 

Elle s'avère un bon complément du bouquin comme on l'aime, avec des feuilles, de l'encre, une tranche, une odeur etc. C'est déjà pas mal.

Et vous? Vous en pensez quoi?