1893thomasfersenhistoiredusoldatFersenette et moi, hormis notre sympathie réciproque évidente, avons également un intérêt commun pour le chanteur Thomas Fersen :)

Au hasard de mes recherches sur le net, j'ai découvert qu'il était aussi acteur. Thomas est actuellement seul en scène dans "Histoire du soldat" une fable écrite et composée par  Igor Stravinski et Charles Ferdinand-Ramuz. Aussitôt, je propose à Fersenette de partager ce qui sera sans aucun doute un grand moment et hop, nous voilà parties... on était contentes, vous pensez bien. On a papoté, dîné (mal mais bon, on a dîné. Comme dirait mon cher et tendre, "ça peut pas être Byzance tous les jours hein") avant de nous rendre au théâtre Athénée Louis-Jouvet, situé non loin de la gare Saint-Lazare. 

Donc c'est l'histoire d'un soldat. Lorsque la pièce démarre, le soldat regarde longuement son revolver. Longuement. Très longuement.

Et puis... il parle avec sa main gantée de rouge ( la main, c'est le diable, faut suivre un peu) ramasse des chaussures sur scène...  et il parle trop. ( pas clair son discours) Il lit un livre. Il joue aux cartes... et il parle encore  (toujours aussi peu clair). Revêtu d'un grand manteau qui tombe brusquement sur la scène, (ouf, un peu d'action, j'ai failli sursauter) Thomas fait ce qu'il peut, reconnaissons-le. En plus, il est tout seul, ce n'est pas son métier, tout ça tout ça... Ah oui, il porte une couronne à la fin. Il devait jouer le rôle d'un roi en plus du soldat, je suppose.

Je ne peux pas vous en dire plus sur l'histoire qui s'est déroulée sous mes yeux pendant une longue, très longue heure... parce que je n'y ai pas compris grand chose. C'était d'un mortel ennui. J'ai trouvé ça hermétique, moche, pas divertissant pour deux sous. Je me suis aussi sentie très bête. ça me fait souvent cet effet, lorsque je ne comprends rien. Quand ça m'ennuie, quand ça m'assomme, quand je regarde ma montre toutes les cinq minutes en poussant de discrets soupirs. (Hein Fersenette, qu' ils étaient discrets mes soupirs?)

C'est toujours une déception, quand quelqu'un que vous aimez bien ne vous convainc pas. 

Même la musique, dont on attendait beaucoup, eh bien ce n'était pas ça. Trop parcimonieuse pour être d'un quelconque effet.

Je n'ai pas tout perdu, notez, passer un moment avec Fersenette fut un plaisir (elle a compris plus de choses que moi, elle est intelligente, elle :)

Thomas Fersen, je l'aime beaucoup. C'est un chanteur et un vrai poète. Pas un soldat...

Ecoutez plutôt ... :)

 

Une contribution pour Eimelle tout de même.

CategorieRacine