13 décembre 2017

Carnets noirs- Stephen King

"Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière" Je n'étais pas forcément tentée de lire la suite de Mr Mercedes, que j'avais trouvé excellent. Les suites, on le sait bien, ça passe ou ça casse... Et finalement, un jour comme les autres, c'est à dire un jour où j'avais envie de livres, j'ai acheté "Carnets Noirs". Ouf ! Il se trouve que ça passe, et largement :)  Après une formidable et terrifiante entrée en matière, l'assassinat de l'écrivain John Rothstein, (pourquoi mais pourquoi ai-je pensé à Phillippe Roth tout au... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 14:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 novembre 2017

Hérésies glorieuses- Lisa McInerney

"Ça ne te suffit pas de ressentir les choses, gamin. Non, toi tu veux les ressentir, mais dix fois plus fort." Ça se passe à Cork, en Irlande. Un homme vient de mourir, sous les coups de Maureen, une vieille dame au tempérament de feu. L'arme du crime? Une statuette religieuse avec laquelle elle lui a fracassé le crâne. L'homme est entré chez Maureen par effraction et à présent il faut se débarrasser du cadavre qui gît dans la cuisine. Jimmy, le fils de Maureen, gangster local dont la dangerosité n'est plus à prouver, est chargé de... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 22:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2017

Grossir le ciel- Franck Bouysse

                "C'est un drôle de cadeau, la vie... ça se refuse pas, n'empêche, on se demande parfois si y aurait pas mieux à faire que de l'ouvrir sans savoir ce qu'il y a dedans". Gus et Abel sont voisins et partagent depuis quelques années quelque chose qui ressemble à de l'amitié. Les deux vieux paysans s'entraident parfois et il leur arrive de se retrouver devant une bouteille de rouge ou un coup de gnôle, lorsque l'hiver... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 14:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 octobre 2017

Eleanor Oliphant va très bien- Gail Honeyman

"Il y a des jours où je me sens si peu attachée à la Terre que les fils qui me relient à la planète sont fins comme ceux d'une toile d'araignée, comme du sucre filé" Eleanor Oliphant, trente ans, mène une vie solitaire parfaitement réglée. Elle mange toujours la même chose, regarde les mêmes programmes télé à longueur d'année, boit pas mal de vodka les week-end, lit beaucoup, -sa culture générale est nettement supérieure à la moyenne et les gens qui l'entourent la trouvent bizarre : elle n'a d'ailleurs guère de filtre, dit souvent... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 20:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 octobre 2017

"C'est lundi ! Que lisez-vous?"

J'ai décidé de reprendre ce petit rendez-vous très ancien sur le blog, puis abandonné.... par manque de temps... et de rigueur. Bon, ça ne mange pas de pain, je vous dis juste ce que je suis en train de lire et je vous mets une citation pour vous allécher (ou vous faire fuir), sans vous dire ce que je pense du livre ni son sujet. Faudra attendre le billet:) En ce moment, je suis plongée dans "L"installation de la peur" de Rui Zink. "Désormais c'est nous qui mangeons du terrorisme au petit déjeuner'" Et vous, que... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 06:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 octobre 2017

Réveiller les lions- Ayelet Gundar-Goshen

                   "Il a écrasé un homme. Il a écrasé un homme et a repris la route"   Ethan Green est un brillant neurochirurgien, marié à une belle femme dont il est amoureux, père de deux charmants gamins. Il possède une jolie maison et un beau 4x4 au volant duquel, un soir, il renverse accidentellement un erythréen. Pris de panique, il abandonne l'homme sur le bord de la route. Reprendre le cours de sa vie se révèle évidemment impossible. Les remords, la peur d'être... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 13:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 octobre 2017

Les vies de papier- Rabih Alameddine

   "Je me suis enfuie en littérature" Aalya a 72 ans. Divorcée, les cheveux bleus, le caractère bien trempé, elle vit seule, dans son appartement de Beyrouth, au milieu de ses livres et des traductions des oeuvres auxquelles elle s'exerce, par passion, sans la moindre ambition de publication.Tous les ans, au premier janvier, Aalya allume une bougie à la gloire de Walter Benjamin avant d'entamer une nouvelle traduction en arabe d'un roman cher à son coeur, à "la voix atypique" et qui finira tout simplement dans un carton.... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 14:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
11 octobre 2017

Femme à la mobylette- Jean-Luc Seigle

 "Tu es le peintre et je suis l'amour du peintre" Première rencontre avec Jean-Luc Seigle et sa "Femme à la mobylette" et première déception de cette rentrée littéraire aussi... Attendez, les fans de l'auteur, avant de me balancer des cailloux, que je m'explique.  Reine est une femme pour qui tout va mal. (Encore une, c'est le sujet à la mode et plutôt casse-gueule). Son mari l'a quittée, elle est au chômage. Sa situation, au début du roman, est catastrophique. En quelques pages très angoissantes, on craint le pire pour... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 17:53 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 octobre 2017

Tout est brisé- William Boyle

  "Attendre était ce pour quoi il était le plus doué" Erica travaille, s'occupe de son père malade, prend soin (ou tente de le faire car il se montre rétif) de son fils Jimmy, de retour à la maison et pas au mieux de sa forme... elle se démène, veut faire au mieux pour tout le monde, s'accroche tant bien que mal à ce qu'elle peut sauver, même si tout paraît brisé dans son existence : un mari mort des suites d'une longue maladie, une soeur bio-bio bien gentille, mais dont on ne peut rien attendre, un père alité... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 17:10 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2017

Tu seras ma beauté- Gwenaële Robert

                                                                            "Elle est vouée à tout ce qui s'écrit" Irène Combier enseigne les lettres dans un lycée. Discrète, un peu terne, sans attraits particuliers, elle est sagement mariée depuis des années à un notaire, aimant mais très occupé. Tout oppose Irène à sa collègue, la belle... [Lire la suite]