10 juin 2015

Les pauvres gens- Victor Hugo

    J'aime beaucoup Victor Hugo. Je l'aime énormément. Au début de ce blog, je lui avais même consacré une petite semaine, suite à un cadeau qui a fait date... :) Lorsque j'ai vu que Claudialucia et Moglug avaient lancé un challenge" Victor for ever" ( ok c'est pas le nom du challenge, c'est moi qui brode) je me suis dépêchée de m'inscrire. Ce jour du 10 juin est dédié à "La légende des siècles" et j'ai choisi un extrait des "Pauvres Gens". Magnifique... Les Pauvres Gens Il est nuit. La cabane est pauvre, mais... [Lire la suite]

19 mai 2015

Federico Garcia Lorca- Mort d'amour

  Mort d'amour   Que voit-on briller là-bas sur les balcons haut-perchés Ferme la porte, mon fils, j'entends onze heures sonner.   Dans mes yeux, sans le vouloir, quatre lanternes reluisent. Ce sont ces gens-là sans doute en train d'astiquer les cuivres.   Gousse d'ail, métal mourant, la lune qui décroît pose une jaune chevelure sur des tours de couleur jaune. Et l'odeur de vin et d'ambre venue des balcons pénètre.   Des vents de roseaux mouillés et des bruits de voix vieillies, ... [Lire la suite]
20 mars 2015

Le Printemps des Poètes- "Insurrection Poétique"

Ma petite participation au Printemps des Poètes, dont le thème est la poésie insurrectionnelle. Sur les blogs à l'initiative d'Aifelle et Claudialucia :) J'aime vraiment beaucoup Aragon ;)      Paris Où fait-il bon même au coeur de l’orageOù fait-il clair même au coeur de la nuitL’air est alcool et le malheur courageCarreaux cassés l’espoir encore y luitEt les chansons montent des murs détruits Jamais éteint renaissant de la braisePerpétuel brûlot de la patrieDu Point-du-Jour jusqu’au Père-LachaiseCe doux... [Lire la suite]
08 avril 2012

Victor Hugo- L'Ogre et la Fée

Pour ce dernier jour de la semaine avec le Grand Victor, voici un conte drôlatique et savoureux. En plus, il avait de l'humour...           L'Ogre et la FéeUn brave ogre des bois, natif de Moscovie,Etait fort amoureux d'une fée, et l'envieQu'il avait d'épouser cette dame s'accrutAu point de rendre fou ce pauvre coeur tout brut ;L'ogre, un beau jour d'hiver, peigne sa peau velue,Se présente au palais de la fée, et salue,Et s'annonce à l'huissier comme prince Ogrousky.La fée avait un fils, on ne sait pas... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 07:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 avril 2012

Victor Hugo- LE LIVRE DES MERES- 5

               Les deux soeurs Dans le frais clair-obscur du soir charmant qui tombe,  L’une pareille au cygne et l’autre à la colombe,  Belles, et toutes deux joyeuses, ô douceur !  Voyez, la grande sœur et la petite sœur  Sont assises au seuil du jardin, et sur elles  Un bouquet d’œillets blancs aux longues tiges frêles,  Dans une urne de marbre agité par le vent,  Se penche, et les regarde, immobile et vivant,  Et frissonne dans l’ombre, et... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 avril 2012

Victor Hugo- LE LIVRE DES MERES- 3

                    XXI Jeune fille, la grâce emplit tes dix-sept ans.Ton regard dit : Matin, et ton front dit : Printemps.Il semble que ta main porte un lys invisible.Don Juan te voit passer et murmure : Impossible ! —Sois belle. Sois bénie, enfant, dans ta beauté.La nature s’égaie à toute ta clarté ;Tu fais une lueur sous les arbres ; la guêpeTouche ta joue en fleur de son aile de crêpe ;La mouche à tes yeux vole ainsi qu’à des flambeaux.Ton... [Lire la suite]
03 avril 2012

Victor Hugo- LE LIVRE DES MERES- 2

                            Lazarra Comme elle court ! voyez : - par les poudreux sentiers,  Par les gazons tout pleins de touffes d'églantiers, Par les blés où le pavot brille, Par les chemins perdus, par les chemins frayés, Par les monts, par les bois, par les plaines, voyezComme elle court, la jeune fille !Elle est grande, elle est svelte, et quand, d'un pas joyeux, Sa corbeille de fleurs sur la tête, à nos yeux Elle apparaît vive... [Lire la suite]
02 avril 2012

Victor Hugo - LE LIVRE DES MERES - 1

                                                  V                         L'enfant, voyant l'aïeule à filer occupée,  Veut faire une quenouille à sa grande poupée; L'aïeule s'assoupit un peu; c'est le moment. L'enfant vient par derrière et tire doucement Un brin de la quenouille où le fuseau tournoie, Puis s'enfuit triomphante,... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,