31 mai 2014

La brisure- Hélène Lenoir

Ce  recueil de nouvelles est sans doute l'une des mes plus belles lectures de ces derniers mois. Une heureuse surprise aussi, car il était dans ma PAL liseuse depuis le tout début et je l'avais presque oublié.  Au coeur de ces dix textes, la famille, le couple et le langage. Les hommes et les femmes (souvent désignés par "il", "elle","nous" ...) d'Hélène Lenoir dialoguent, monologuent. Ils s'invectivent, se battent, laissent parfois les autres parler à leur place, comme dans l'extraordinaire "Une île en Grèce" où la... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 23:11 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 mars 2014

Des nouvelles ... et un film :)

Hier, pour la première fois depuis trois mois et des poussières, je suis sortie de ma grotte et j'ai laissé mon Babinou d'amour à ses grands-parents pour aller au cinéma. Non sans culpabilité et appréhension. Malgré tout, c'est le besoin remettre un peu de culture dans ma vie (et de passer du temps seule avec mon p'tit mari...) qui l'a finalement emporté et nous nous sommes décidés pour "How I live now" un peu au hasard, sans trop réfléchir. Babinou ayant chouiné pendant que nous regardions la bande-annonce, on a abandonné et on... [Lire la suite]
23 novembre 2013

Sombre dimanche- Alice Zeniter

  "Attendre ici ça ne rime à rien. On a attendu presque soixante ans. Ce pays n'a pas de bonheur pour nous."   Je continue ma prospection des pépites littéraires de l'année dernière. Celle-ci en est une belle, alors merci merci merci Cuné :))) Il s'agit du prix du livre Inter et j'ai toujours une réticence concernant les prix...(copinage, bouquins souvent surestimés, je ne fais pas partie du jury et ça m'énerve etc) J'ai donc laissé passer volontairement "Sombre dimanche" au moment où tout le monde en parlait. Jusqu' à... [Lire la suite]
16 novembre 2013

Les anges meurent de nos blessures- Yasmina Khadra

Parfois la nuit, je ne dors pas et je tapote sur ma liseuse. A trois heures du mat' vendredi dernier, saisie d'une insomnie, j'ai regardé un épisode manqué de "La Grande Librairie" (Françoiiiiiiiiiiiis) et j'ai commandé dans la foulée le dernier roman de Yasmina Khadra. Le lendemain, je me suis demandé quelle mouche m'avait piquée. Je n'apprécie que moyennement Yasmina Khadra d'ordinaire. Enfin, il était trop tard pour reculer. J'ai donc lu "Les anges meurent de nos blessures" (quel titre !) et surprise, j'ai adoré. Merci François,... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 08:20 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
12 octobre 2013

Betty- Arnaldur Indridason

En ce moment, j'épluche ma PAL et je m'aperçois que j'ai laissé de côté quelques pépites. "Betty" en fait partie. Offert par ma chère Philisine lors d'une de nos rencontres parisiennes, ce polar est absolument remarquable. C'est aussi mon premier Indridason et s'ils sont tous comme celui-là, il ne sera pas le dernier... Le roman démarre comme un polar plutôt classique. Un personnage est incarcéré pour meurtre, on l'interroge, il livre des bribes de son histoire, assez obscure. Cette histoire, il la raconte aux policiers qui le... [Lire la suite]
22 septembre 2013

"La Locandiera", au théâtre de l'Atelier

Quoi de plus agréable que d'aller au théâtre le samedi après-midi? En bonne compagnie (cela va de soi) et lorsque la pièce est excellente, (j'ai beaucoup de chance, de ce côté là, les navets théâtraux passent rarement par moi) j'en fais une de mes activités favorites. Hier donc, j'ai eu le bonheur de voir "La Locandiera" de Goldoni sur scène, au théâtre de l'Atelier. La grande Dominique Blanc dans le rôle de Mirandolina, ça vaut vraiment la peine, vous pouvez me croire. Mirandolina tient une auberge à Florence, en 1753. Son charme,... [Lire la suite]

15 juillet 2013

Emma, la série adaptée du roman de Jane Austen

C'est en 2003, sur la BBC qu'a été diffusée cette petite merveille. Merci Somaja, de faire voyager le DVD : il restitue formidablement le roman de Jane Austen dont j'ai gardé un excellent souvenir et surpasse de loin le film avec Gwyneth Paltrow, que j'avais pourtant apprécié il y a quelques années. Emma est une ravissante et fortunée jeune fille. Orpheline de mère, elle vit sous la protection d'un père aimant et craintif. Emma ne souhaite pas se marier. Son grand plaisir est de jouer les entremetteuses, et elle s'enorgueillit... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 17:05 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 juin 2013

Expiation-Ian McEwan, partie 2

Souvenez-vous, je vous parlais ici de ma redécouverte de ce roman, grâce au blogoclub. La première partie, magnifique, fut un choc pour moi, tristement abonnée aux déceptions littéraires depuis un certain temps...  Et la suite, bien que différente, fut du même tonneau. Un grand souffle historique balaie les chapitres suivants et j'ai été embarquée. Comme dit Fransoaz, que je me permets de citer, "l'évidence émotionnelle" est telle, que le livre est tout simplement impossible à lâcher, jusqu'à la fin, complètement inattendue... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 06:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 avril 2013

Le Petit Chaperon Rouge- Joël Pommerat, à La Maison des Métallos

Il était une fois une gentille petite fille qui s'ennuyait beaucoup. Sa maman n'avait jamais le temps de s'occuper d'elle... La petite fille décide un jour de confectionner un flan (mou très mou) pour l'offrir à sa grand-mère, très vieille et très malade. Pour aller la voir, il faut traverser une forêt. Parfois, on y croise son ombre bienveillante, mais parfois aussi, un Grand Méchant Loup affamé... C'est une version du Petit Chaperon Rouge pour le moins originale que propose Joël Pommerat actuellement à la Maison des... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 16:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mars 2013

Ce que je sais de Vera Candida- Véronique Ovaldé

  J'ai lu et aimé Véronique Ovaldé, il y a quelques années. Et puis je l'ai oublié. C'est honteux. Si Rose-Marie n'était pas passée par là, je n'aurais même pas eu l'idée de lire "Ce que je sais de Vera Candida". Encore plus honteux. Je serais passée à côté d'une petite merveille, comme on a peu l'occasion d'en croiser dans une vie de lectrice. Lire Véronique Ovaldé, c'est se détacher tout doucement du réel, partir vers des contrées imaginaires (ici, quelque part en Amérique du sud) suivre passionnément le destin de... [Lire la suite]