desert-1270330_1920

Ce dimanche, la cuisine des marmitonnes prend les couleurs chaleureuses du Maroc :) 

C'est sur le fameux pain à la semoule que j'ai jeté mon dévolu. Ma boulangerie en a préparé pendant tout le mois du Ramadan, nous en avons bien profité, il était excellent. Et puis juin est arrivé, le Ramadan s'est terminé et tintin. Finito. Plus de pain à la semoule dans ma boulangerie. Si tu veux du pain à la semoule, après le mois de mai, faut le faire toi même... alors je me suis lancée.

Eh bien, pour un premier essai, il était vraiment pas mal du tout, mon pain à la semoule. J'ai mixé deux recettes, celle de Paprikas et celle de Valérie, du blog "C'est ma fournée" et j'ai obtenu quelque chose de très sympathique. C'est un pain qui n'est pas difficile à réaliser, dont les temps de levée ne sont pas très longs et qui cuit à la poêle. Faisable même par une quiche en pain comme moi.

Pour un pain à la semoule d'environ 24cm il faut (proportions de Nadia Paprikas) :

250g de farine T45

80 g de semoule fine (pas de la semoule de couscous, je répète: pas de la semoule de couscous)

10g de levure fraîche

150 ml d'eau tiède

1/2 cuillère à café de sel

Diluez la levure dans une cuillère d'eau tiède prélevée sur les 150ml. Mélangez la semoule fine, la farine (dans le bol du robot pour moi) et faites une fontaine, dans laquelle vous mettrez la levure et le sel. (Je n'ai pas mis les deux tout à côté, il me semble que ça ne fait pas bon ménage) Ajoutez peu à peu l'eau tiède et pétrissez ou faites pétrir, votre mari, vos enfants, votre robot, pendant 10 min maximum. La pâte ne doit être ni collante, ni dure. Si besoin, rajoutez un poil de farine ou d'eau, mais allez-y doucement.

Mettez la pâte dans un saladier recouvert d'un torchon et laissez reposer 1h à température ambiante. Les deux recettes divergent, Valérie parle de laisser pousser dans une étuve pendant 1h30, pour Nadia, c'est 1h à température ambiante. J'ai coupé la poire en deux et laissé ma pâte lever pendant 1h30 à température ambiante. Au bout de ce temps, la  pâte doit avoir doublé de volume. Ensuite, formez une boule sur du papier cuisson tapissé de semoule, après avoir dégazé la pâte (c'est-à-dire après lui avoir donné un bon coup de poing pour chasser l'air) Laissez reposer de nouveau 15min à température ambiante après l'avoir étalée à la main dit Nadia, 1h en étuve dit Valérie, après l'avoir étalée au rouleau. 1h je dis, moi, avec un rouleau. J'ai en revanche suivi le conseil de Valérie qui met sa pâte dans un cercle huilé pour qu'elle pousse droit. Ainsi la pâte ne se déforme pas, on a un cercle plus joli, plus régulier.

Dans une poêle chaude sans ajout d'huile, versez le cercle de pâte (comme elle repose sur le le papier sulfurisé tapissé de semoule, aucun problème, elle se décolle et tombe sans dommage dans la poêle) et faites cuire 10 ou 15 min, en la retournant avec une grande pelle à gâteau pour que le pain soit doré des deux côtés.

Mangez (sans vous brûler) avec du salé ou du sucré. La mie est douce et moelleuse, c'est très bon !

                              

IMG_4642

 

                                                  

IMG_4644

                                                       

2019 - Logo Gourmandises

                 

 

 

  NB:  La photo du désert marocain qui illustre ce billet a été trouvée sur Pixabay, elle est gratuite et libre de droits.

  Pour la dernière fois avant le mois de septembre, les recettes des marmitonnes sont chez Syl, qui ferme les portes de sa cuisine pendant l'été ;)