Oui, il fait chaud. Trop chaud pour cuisiner, mais moi j'ai continué, un peu, parce que j'ai un mari et un enfant à nourrir. Mon fiston, qu'il fasse -10 degrés ou 38 a toujours faim !

Cette semaine, j'ai préparé des salades, des taboulés, des wraps garnis et ces courgettes hier soir, trop bonnes ! La recette est de la grande Pascale Weeks, chez qui je puise régulièrement. Ces courgettes sont grillées à la poêle, mélangées à une vinaigrette à l'ail et nous les avons mangés en tartine comme Pascale le suggère, avec du cottage cheese :)

Pour préparer cette salade de courgettes, il vous faut :

4 courgettes moyennes (deux pour moi)
1 gousse d’ail
35 g de pignons de pin (1 poignée pour moi)
4 poignées de pluches de persil plat (pas mis)
Huile d’olive
Vinaigre de cidre
Sel et poivre du moulin

Coupez les courgettes en rondelles de 1 centimètre, après les avoir rincées et  avoir coupé les extrémités. Mettez-les dans un saladier, ajoutez deux cuillères à soupe d'huile d'olive et mélangez avec les mains pour bien imbiber chaque tranche.

Pelez et ciselez la gousse d'ail, déposez-la dans un autre grand saladier, ajoutez deux cuillères à soupe d'huile, une cuillère de vinaigre de cidre et du sel.

Faites  griller les courgettes dans une poêle, à feu moyen vif. Pascale dit de huiler la poêle, je ne l'ai pas fait (trop d'huile tue l'huile) car mes courgettes sont déjà imbibées. Elles doivent être tendres et dorées, voire grillées et il faut essayer de les étaler en une seule couche. J'ai procédé en deux fois. Versez les courgettes au fur et à mesure dans le saladier contenant la vinaigrette à l'ail.

Faites torréfier les pignons à sec (tout doucement, il ne faut pas qu'ils crâment) versez-les dans le saladier, mélangez soigneusement et attendez que le tout refroidisse un peu, cette salade se déguste à température ambiante.

Nous avons adoré le mode tartine mais juste comme ça, c'est top aussi !

 

                                                                       

 

                                

124064616

  

Chez Syl, on n'arrête jamais de cuisiner. La preuve  :) (clic)

 

 

 

 

 

 

 

,