"Je n’avais pas d’explications sur la mort des uns et la haine des autres. La guerre, c’était peut-être ça, ne rien comprendre."

 

9782246857334-001-X

Avec "Petit pays" ce n'était pas gagné d'avance, à cause de mes quelques vilains a priori. "Tiens, encore un rappeur qui écrit. Ca fait vendre, pas l'ombre d'un talent c'est sûr, bande de démagos etc..." Les rappeurs et moi, vous l'avez compris, ça fait deux. Et puis, j'ai acheté "Petit pays". Ne me demandez pourquoi, une impulsion. Tout à fait incohérente par rapport à ce que je disais deux lignes plus haut, je sais. Bref. J'ai donc acheté "Petit pays" et je l'ai adoré. Ce bouquin est formidable. FOR-MI-DA-BLE.

Au début des années 90, le jeune Gabriel vit dans un petit pays, le Burundi. Il y coule des jours heureux auprès de sa petite soeur Ana, de son père français et de sa mère rwandaise. Il y a aussi la bande de copains avec qui Gaby passe tout son temps libre. L'existence de Gabriel est faite d'insouciance, jusqu'à la séparation brutale de ses parents, douloureuse et incompréhensible pour le jeune garçon et sa soeur. Hors les murs, la démocratie naissante est balayée par les tensions entre les hutus et tutsis qui vont grandissantes, jusqu'au génocide des tutsis que l'on sait.... La violence s'inscrit désormais au coeur de la vie de Gabriel, l'oblige à prendre parti, à faire des choix, à craindre pour sa vie et celle des siens. L'enfance est bien loin.

Quel beau livre ! Il démarre doucement, tout en fraîcheur, décrivant d'une très belle plume de jolis moments d'enfance, au bord de la rivière, avec les amis, qu'on retrouve dans l'impasse pour faire les quatre-cents coups, voler des mangues, délicieux butin que l'on partage, entre frères ... Et lorsque la douceur laisse brusquement place à l'horreur, on est complètement, totalement secoués par cette montée en puissance vers le mal auquel on ne s'attend pas. Tout est dévasté : la famille, l'amitié, le pays, l'enfance ... Tout n'est plus que cendres.

Petit Pays est un livre touchant et vrai, un livre empli d'une énorme tendresse pour le Petit pays, un livre profondément humain, à la fois léger et grave, tendre et terrible ... Il m'a bouleversée d'une façon totalement inattendue !

Futur prix Goncourt 2016 ? Je l'espère bien.

 

"Rien n’est plus doux que ce moment où le soleil décline derrière la crête des montagnes. Le crépuscule apporte la fraîcheur du soir et des lumières chaudes qui évoluent à chaque minute. À cette heure-ci, le rythme change. Les gens rentrent tranquillement du travail, les gardiens de nuit prennent leur service, les voisins s’installent devant leur portail. C’est le silence avant l’arrivée des crapauds et des criquets."

 

Magnifique lecture partagée avec ma copine Laure :) Merci !