product_9782715235533_195x320

« Tenez votre droite... » »Restez sur la file de gauche... »

Madame n'a qu'un principe l'autorité. Madame n'a qu'un mode de conjugaison, l'impératif.Jamais de privautés : écoute, conduis et obéis ! L'envie vous démange parfois de vous rebeller, mais l'inflexible vous tient sous son emprise. Essayez donc d'opter pour un itinéraire différent- ou faite juste semblant. La gifle claque et l'ordre tombe : « faites demi-tour immédiatement ! »

Tout de suite, maîtresse.

 Ce petit bouquin inventorie ces objets du quotidien qui nous cassent les pieds, nous tapent sur les nerfs, nous escagassent, nous font suer... mais dont on peut difficilement se passer, voire pas du tout. Il n'a l'air de rien cet inventaire, et commence d'ailleurs de manière assez planplan, avec le rideau de douche qui colle, le chariot de supermarché qui dévie systématiquement de sa trajectoire, les poches qui n'en sont plus puisqu'un petit malin les a cousues... gentillet, mais pas révolutionnaire, même la petite phrase qui clôt les chapitres, je ne sais pas, c'est bof. Planplan. Plat plat.

J'ai persisté car malgré tout, ça se lit sans déplaisir au bord de la piscine et j'ai fini par y prendre goût et apprécier le ton faussement primesautier, la verve et l'ironie des auteurs. Quelques passages sont particulièrement drôles comme le chapitre sur la notice Ikea, écrit sous forme de poème, ou celui sur le traducteur automatique de Google, qui voudrait nous faire croire que Steinbeck écrivait avec ses pieds... Au final, ça vaut le coup de s'accrocher, car non contents de faire un sort à ces maudits objets familiers, Hacquet et Lalanne dans une langue maîtrisée, souvent imagée (les cintres qui copulent, hilarant !) braquent un projecteur intéressant sur notre société de consommation et notre addiction aux objets soi-disant modernes. Sans doute demanderaient-ils à l'être encore davantage, plaident les auteurs, prenant pour exemple les écouteurs dont le fil s'emmêle quoiqu'il advienne ou le portable qui sonne qui sonne...toujours bien planqué tout au fond du sac de Madame.

 Une lecture détente avec un zeste d'érudition (savez-vous ce qu'est un" tégestophile" ? Ou un "pomelkophile? Lisez ce livre et vous saurez), le cocktail parfait pour les vacances !