IMG_2387

C'est dimanche, le premier de ce mois de juillet, et les marmitonnes sont en vacances. Enfin pas toutes. Je suis encore là et j'ai toujours envie de manger et de faire à manger :) Je vous propose donc une exquise tarte tatin à la tomate, très largement inspirée de la recette de Gaëlle, ici. Un vrai délice, à faire et à refaire, avec les variations que vous voulez (fromage, thon...) Pour ma part, je n'ai pas changé grand chose à la recette, si ce n'est la pâte. Elle est tellement bonne, cette tarte, qu'elle n'a guère besoin de garniture... à condition d'utiliser de bonnes tomates, qui deviennent une denrée rare, ma bonne amie.Tout se perd. Surtout les bonnes tomates. Et pourtant c'est merveilleux, les tomates, bien rouges, bien sucrées, pleines de chair et de jus... J'en raffole. 

Pour cette tarte tatin (ou renversée, il paraît que c'est une des soeurs Tatin qui aurait fait tomber sa tarte et boum de cette chute est née une recette devenue légende, je n'y crois pas du tout mais que c'est beau la légende...) il faut :

1 pâte feuilletée (j'ai utilisé une pâte à pizza du commerce et c'était top, elle était bien épaisse, pas détrempée, moins riche que la feuilletée) - 6 tomates moyennes (allongées pour moi, ce sont les meilleures) - 50 g de beurre (moins pour moi) - 2 c. à soupe d’huile d’olive - 3 c. à soupe de vinaigre balsamique (pour moi du velours de balsamique, plus velouté, plus doux, plus goûteux)- 1 c. à soupe de sucre - poivre noir du moulin.

J'ai la chance de posséder un moule à tatin que j'utilise chaque fois qu'il me tombe un oeil donc nul besoin de papier sulfurisé. Dans le cas où vous n'en auriez pas, vous pouvez utiliser un moule à manqué, graissé ou tapissé de papier, ça marche aussi. Enfin, le moule à tatin, c'est pratique et classe, je trouve.

Après avoir lavé les tomates, coupez-les en deux dans le sens de la longueur, mettez-les dans une poêle avec le beurre fondu et l'huile d'olive et faites-les revenir sur feu vif quelques minutes, additionnées de sel et poivre. Versez le vinaigre dans la poêle, une cuillère à soupe de sucre (pas sur les tomates, recommande Gaëlle), secouez la poêle un instant. Après avoir baissé le feu, laissez mijoter sans couvercle, environ 20 minutes. Pour moi ce fut plus rapide, je voulais que mes tomates restent entières.10 minutes ont été suffisantes, la sauce est devenue sirupeuse. Préchauffez le four à 210°C. (étape par laquelle j'ai commencé ma recette).

Mettez les tomates saupoudrées d'un peu de thym frais dans le moule, côté bombé vers le fond sans oublier la sauce de la poêle, qui est un délice. Evidemment, je me suis brûlée la langue en voulant goûter. Après un doigt coupé avec la mandoline, puis un autre avec le couteau à julienne, la brûlure sur le poignet grâce à mon four à la porte brinquebalante (envers et endroit, je précise) il ne manquait plus que ça. Faut que j'arrête de cuisiner le jeudi, c'est toujours ce jour là qu'il m'arrive des catas, allez savoir pourquoi... bref. Recouvrez bien les tomates de la pâte, en rentrant celle-ci vers l'intérieur, mettez la tarte au four après avoir baissé le thermostat à 180°C et laissez cuire, environ 25 minutes.

Démoulez la tarte sur un plat sans vous brûler s'il vous plaît. En principe quand on a un moule à tatin c'est garanti, j'dis ça j'dis rien ça glisse tout seul. Râpez des copeaux de parmesan sur le dessus, si vous aimez. Vraiment terrible. Tout le monde a adoré ici. Je pense toutefois que si vous utilisez comme moi du velours de balsamique, l'ajout de sucre est inutile, j'en mettrais moins ou pas du tout la prochaine fois.

Je vous souhaite un excellent dimanche et vous laisse avec cette ravissante chanson à la gloire des tomates :)

 

logogourmandises-16