"Je veux une femme, a proféré le général. C'est une femme qu'il me faut, n'est-ce-pas."

 

 

Envoyee_speciale

Le dernier roman de Jean Echenoz est un bijou. Qu'on se le dise. Je suis novice en Echenoz, je l'avoue, mes connaissances se limitant jusqu'à présent à une lecture audio de "Courir" par l'auteur lui-même que j'avais trouvé sympathique (et puis quelle voix...)

Avec "Envoyée spéciale" je suis tombée dans la marmite echenozienne, pour de bon. Je me suis délectée de cette écriture incroyable, de cette histoire rocambolesque impossible à résumer (pourtant je suis allergique aux romans d'espionnage, sauf que là c'est trop fort) et à laquelle je n'ai pas cru du tout mais qu'importe. Pour faire bref, nous avons Constance, une jolie bourgeoise qui s'ennuie constamment (eh oui rien n'est laissé au hasard et la dame se révèle d'une constance à toute épreuve) son mari, Lou Tausk, un compositeur de chansons, auteur d'un tube planétaire, son cousin avocat, un vieux général, une coiffeuse, nous avons Kim-Jong-un (!), un kidnapping, une mission d'importance et tout cela est narré avec un esprit, une malice, une jubilation contagieuse. Les personnages d'une placidité formidable malgré les tribulations qu'ils subissent, les interventions décalées du narrateur, les digressions totalement insolites, comme celle-ci :

"(...) rien n'est ennuyeux comme les récits de rêve. Même s'ils ont l'air à première vue drôles, inventifs et prémonitoires, leur prétention de film à grand spectacle est illusoire, leurs scénarios ne tiennent pas debout: voudrait-on les tourner que leur production coûterait une fortune en casting, figurants, constructions de décors (...) tout cela pour une audience à coup sûr nulle, sans retour sur investissement. Mauvaise idée. A de nombreux égards, le rêve est une anarque"

ou encore : "On oublie trop souvent que les jambes des femmes leur sont également utiles pour avancer : on les tient tellement pour des oeuvres d'art qu'on tend à négliger cet aspect fonctionnel".

Et puis le style si élégant d'Echenoz, son érudition jamais pédante, son humour délicieux qui traverse tout le roman ont fait de cette lecture un très gros moment de plaisir. "Envoyée spéciale est pile-poil le genre de lecture qui fait un bien fou et qui donne envie de découvrir toute l'oeuvre de l'auteur. J'en ai d'autres en réserve. On en reparlera :)

Zazy l'a lue, Clara aussi, Athalie également, Phili qui fait son grand retour en parle ici