22 avril 2015

La part des flammes- Gaëlle Nohant

  "On avait raison de mettre les hommes en garde contre le mariage d'amour. Ses effets étaient dévastateurs." Le 4 mai 1897, les dames de la haute société parisienne se pressent rue Jean Goujon, où la charité se fait mondaine. Pour obtenir un comptoir au Bazar, il faut de sérieux appuis, comme celui de la duchesse de... ou de la marquise de.... Pas si simple, les places sont chères. Tout le monde veut en être. Certaines ont leurs entrées grâce à la pieuse duchesse d'Alençon, comme Constance d'Estingel, une jeune fille... [Lire la suite]
Posté par Une Comete à 18:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,