cvt_Le-Devouement-du-suspect-X_7756

Ce livre représentait pour moi une sorte de défi : un polar japonais "mathématiques" alors que je suis fâchée avec les chiffres depuis toujours (pire que ça, ils me plongent dans un état d'angoisse difficilement explicable), voilà qui a bien fait rire mon p'tit mari, entre autres, persuadé que j'allais lâcher prise dès la deuxième page. Et pourquoi pas? D'autant qu'il ne s'agit au final pas de mathématiques, plutôt de logique (là encore, pas franchement mon truc mais bon) mais surtout d'un roman policier excellemment tricoté, qui m'a fait passer quelques bonnes soirées. Merci Philisine !

Ishigami est un professeur de mathématiques que l'on peut qualifier de génial. Toute sa vie est vouée à sa discipline jusqu'à ce qu'il tombe amoureux fou de sa voisine Yasuko, divorcée, qui vit seule avec sa fille. Yasuko est harcelée par un ex-mari collant et alcoolique. Un soir, la situation dérape et elle le tue. Ishigami a tout entendu. Il lui offre son aide et met en place un plan diabolique pour détourner les soupçons de la police. L'inspecteur Kusanagi qui mène l'enquête, va faire appel à Yukawa, son brillant ami physicien. celui-ci a connu Ishigami, autrefois. Et sa recherche de la vérité va le conduire à un résultat bouleversant...

Je reste floue dans mon résumé car trop en dire serait gâcher. Je dirais juste que ce roman est remarquablement construit et que les méninges du lecteur sont mises à l'épreuve (j'ai dû relire certains passages clefs pour être sûre de tout comprendre, car parfois, je me suis sentie un peu perdue), mais ça vaut vraiment le coup.

J'ai eu un regret toutefois, jusqu'à la fin du livre : la froideur de l'enquête, des personnages... C'est bien fait, me disais-je en lisant, mais ça manque d'émotion. C'est mécanique, minutieux, bien huilé, sans aspérité. Que je me suis trompée ! Les dernières pages sont extraordinaires et apportent non seulement une solution tout à fait inattendue, (je me suis fait retourner comme une crêpe, pas vous?) mais aussi le supplément d'âme et d'émotion qui fait les grands romans. 

"A ses yeux, les mathématiques étaient semblables à une chasse au trésor. Il fallait commencer par définir un angle d'attaque puis réfléchir à un chemin pour déterrer le trésor, autrement dit qui mène à la réponse. Accumuler les calculs conformément à ce plan devait permettre de découvrir de nouveaux indices. Si on ne trouvait rien, il fallait changer de route. A condition de faire cela avec obstination, patience et résolution, on pouvait parvenir au trésor, une solution exacte que personne n'avait trouvée".
 
Ce livre voyageur a été lu par Phili, Alex, Sylvie, Miss Léo, Kathel... Il continue sa route !