DownloadedFile-1

J'adore Agatha Christie. Elle fait partie de mes « fondamentaux » pourtant toute l'année ses romans dorment dans ma PAL, sous prétexte de lectures plus urgentes. Et l'été quand je la redécouvre, je me dis que je suis une imbécile de ne pas la lire plus souvent ! Mon challenge perso pour les mois à venir sera de ne plus négliger les fondamentaux …

Je viens de finir « La maison biscornue » et je vous le recommande vivement. C'est sûrement l'un des meilleurs romans d'Agatha Christie que j'ai pu lire, l'un des plus « risqués » aussi, malgré l'absence remarquée de mon cher et tendre Hercule Poirot.

Biscornue est la maison, biscornus sont ses habitants... Lorsque Aristide Léonidès, le grand-père qui régnait sur son étrange tribu, meurt empoisonné, il ne sera pas aisé de trouver le coupable parmi ses enfants, petits-enfants, domestiques, soeur de la première épouse, nouvelle épouse -toute jeunette, l'épouse, elle fait un coupable idéal, d'autant qu'on la soupçonne d'entretenir une liaison avec le précepteur- ce qui n'arrange pas les affaires de Charles, amoureux de Sophia, la petite-fille du patriarche. Elle ne l'épousera pas si l'assassin n'est pas arrêté...

Rondement mené comme toujours, ce huis-clos enrichit l'enquête policière d'une passionnante intrigue psychologique, où la famille est le théâtre de rancoeurs, jalousies, souffrances mal digérées ou pas digérées du tout. Et surtout, surtout … le final est tragique, tranchant comme un couperet. Si vous lisez ce livre, vous risquez comme moi d'être sonné en découvrant l'identité du coupable et son degré de perversité.

Magistral et terrible.

"Je crois qu'on tue plus souvent les personnes qu'on aime que celles qu'on hait. Sans doute parce que seules les personnes qu'on aime peuvent vous rendre la vie insupportable."

A lire : l'excellent billet de Sharon, ici

 

Une participation au challenge de Manou

96893455