DownloadedFile-4

C'est Aifelle qui m'a donné envie de découvrir Vita Sackville-West, et comme à mon habitude, j'ai commencé par les nouvelles, pour me faire une petite idée... Celles-ci abordent le thème de l'infidélité dans les couples, infidélité avérée ou bien rêvée, (comme dans la nouvelle"Patience", où un homme, pendant que sa femme joue aux cartes, pense à une autre qu'il a follement aimée) mais aussi au sein de la famille, d'un groupe d'amis, ou comment le sentiment amoureux peut venir perturber une belle harmonie, briser quelques illusions et quelques coeurs...

La nouvelle qui ouvre le recueil intitulée "Son fils" est celle que j'ai préférée, et m'a semblé de bonne augure pour la suite de ma lecture. Je me suis dit que j'allais beaucoup aimer Vita Sackville-West. L'émotion de ce premier texte est subtile, le style plaisant et un brin poétique. Il y a des arbres, des fleurs, des couleurs, c'est parfumé et délicat, on sent que le jardin, c'est un des dadas de l'auteur (me suis renseignée...)  Une femme se réveille, dans son lit. La journée sera délicieuse, le fils tant aimé et pas vu depuis cinq ans revient enfin au bercail. Evidemment les choses ne se passent pas comme prévu...

Les autres nouvelles hélas ne sont pas à la hauteur et même plutôt décevantes. Les chutes y sont attendues, sans surprise (sauf peut-être dans la nouvelle "Justice") et le déroulement m'a paru bien linéaire, bien terne. La cruauté "feutrée" comme j'ai pu lire ici ou là, manque un peu de, comment dire... de feutre? J'ai trouvé que Vita Sackville-West mettait au contraire un peu beaucoup les pieds dans le plat. Tout est beaucoup trop explicite et sans ambiguïté. Et l'écriture si jolie soit-elle, n'a pas suffi à maintenir mon intérêt qui est allé faiblissant jusqu'au dernier texte.

"Lui- et sa femme. Un couple parfait. Face à eux, on ne pouvait plus croire à l'existence de l'anarchie, des forêts sauvages et des animaux de la jungle."

Et une première participation au challenge de Manou

 

96893455