DownloadedFile

Hier, pour la première fois depuis trois mois et des poussières, je suis sortie de ma grotte et j'ai laissé mon Babinou d'amour à ses grands-parents pour aller au cinéma. Non sans culpabilité et appréhension. Malgré tout, c'est le besoin remettre un peu de culture dans ma vie (et de passer du temps seule avec mon p'tit mari...) qui l'a finalement emporté et nous nous sommes décidés pour "How I live now" un peu au hasard, sans trop réfléchir. Babinou ayant chouiné pendant que nous regardions la bande-annonce, on a abandonné et on s'est dit  "on verra bien".

 C'était magnifique. Envoûtant dès les premières minutes. Ce film est une pépite qui m'a littéralement scotchée sur mon siège pendant presque deux heures. Une belle surprise pour moi, car je n'aime pas trop les histoires d'adolescents au cinéma. (Sans doute parce que j'en vois toute la journée, je sature...)  Allez, je vous raconte un tout petit peu, mais rien qu'un peu, juste pour vous donner envie si j'y parviens encore... Je suis un peu rouillée, faut dire.

 Daisy, une jeune américaine, est en séjour forcé chez des cousins anglais. Elle est raide, renfrognée, bien décidée à ne pas céder à la gentillesse et aux attentions dont ils font preuve. Pas contente d'être là, la Daisy. Pourtant elle va changer, je ne vous dis pas comment. Changer profondément et définitivement. Le film raconte l'histoire de cette évolution, sur fond de troisième guerre mondiale (oui, vous avez bien lu, il s'agit d'une dystopie) et de love story qui personnellement m'a beaucoup touchée. Rien de cul cul gnan gnan là-dedans, juste des émois adolescents qui sonnent juste et l'histoire d'un amour fracassé par une guerre dont on sait peu de choses. Pour ma part, j'ai aimé le flou qui entoure les circonstances de cette guerre, et le choix de s'attarder plutôt sur l'évolution de cette adolescente qui n'a d'autre choix que grandir, rencontre l'amour, l'amitié, et se découvre des ressources insoupçonnées alors qu'elle se pensait minable. Daisy est admirablement interprétée par Saoirse Ronan mais les autres comédiens sont excellents aussi.  Les images sont belles, -ah la campagne anglaise..-.) rudes parfois, mais cette rudesse est parfaitement dosée. 

Un beau film à voir, absolument. 

 ... Quand je suis rentrée, mon Babinou était très placide. On ne lui pas trop manqué, je crois.

 Moi en revanche...