DownloadedFile-1Je me suis offert ce livre il y a quelque temps dans la perspective d'un atelier d'écriture gourmand qui finalement n'a pas eu lieu. Dommage. Cela dit, je ne regrette  absolument pas mon achat car c'est un ouvrage bien sympathique qui a trouvé sa place dans ma bibliothèque de livres gourmands.

298 recettes de cuisine (dont certaines élaborées par des grands chefs comme Pierre Hermé)  sont associées à des extraits de polar soigneusement sélectionnés et faisant référence à la recette proposée ou à son ingrédient de base. Je ne lis pas beaucoup de polars et ne suis pas fan de Série Noire mais l'idée m'a semblé  amusante. J'ai d'ailleurs été étonnée de trouver autant de gourmandise dans un monde où on trucide plus qu'on ne mitonne... enfin, c'est ce que je croyais, les clichés ont la vie dure, chez moi . :-) 

Le livre regorge d'extraits appétissants où le sucré comme le salé sont à l'honneur. Recettes asiatiques, desserts, entremets, Soupes, classiques de la cuisine française, il y en a pour tous les goûts. Ce soir, chez moi, c'était italien (et rapide) : bruschetta (presque) comme dans "L'épouse égyptienne" de Nino Filasto (Série Noire n°2498).

Voici la recette :

Pelez, épépinez 2  grosses tomates mûres. Coupez la pulpe en petits dés. Ciselez quelques feuilles de basilic. Placez les tomates et le basilic dans un grand bol. Arrosez de 2 c à soupe d'huile d'olive, salez, poivrez. Laissez mariner 1h au réfrégirateur pour permettre aux saveurs de se mêler.

Faites griller, jusqu'à ce qu'elles soient très légèrement brûlées, 4 tranches de pain de campagne. L'idéal est d'utiliser un barbecue avec des sarments de vigne ou du charbon de bois.

Frottez chaque tranche avec une gousse d'ail. La surface du pain grillé fait office de râpe avant de s'imbiber du jus. Recouvez avec les tomates marinées et arrosez d'un filet d'huile d'olive.

Vous pouvez agrémenter cette bruschetta classique de lamelles de mozarella di buffala.

J'ai fait beaucoup plus simple ! Chez moi point de sarments de vigne ou de charbon de bois :-) Des tranches de pain de campagne (sorties de mon congélateur) cuites au four (pas brûlées, j'aime pas) à 180°C, saupoudrées au préalable de petits bouts d'ail, ( la flemme de frotter) recouvertes d'un coulis de tomates concassées (pas fait maison, pas eu le temps) et de feta (pas de mozza dans mon frigo), arrosées d'huile d'olive et de quelques gouttes d'huile essentielle de basilic (bien pratique quand on n'a pas de jardin et donc pas de basilic sous le coude). Ben croyez-moi, c'était très bon !

La preuve en images : (je sais, le papier sufurisé sur la photo, c'est moche... Mais la bruschetta c'est bon quand c'est chaud, alors j'ai fait vite et j'ai laissé le papier...)

photo-35









Des recettes plus sophistiquées dans le livre,  il y en a quelques unes. Je teste (quand j'aurai moins la flemme) et je vous en parle :)

En attendant, et pour le plaisir, l'extrait du polar qui a inspiré la recette :

-"J'ai horreur des buffets campagnards.

 -Ce ne sera pas un buffet, la dame qui nous reçoit est une excellente cuisinière. L'endroit est magnifique : une vieille tour tout en haut d'un coteau...

 Buffet cent pour cent campagnard ! La bruschetta consiste en une purée de tomates archibouillie sur tranches de pain qui rôtissent sur une grille au-dessus d'un feu de bois, noircissant plus encore le plafond. Le pain arrosé d'huile, frais d'un côté, brûlant de l'autre, la tomate, le verre d'un vin trop dense et trop sombre pour être du chianti, dégoulinent dans les mains de Scalzi. Sur la table de la cuisine des tranches de soubressades épaisses d'un doigt transpirent à côté de calebasses de salades et de jattes remplies de saucisses et de haricots blancs.

 Un magouilleur de marchés publics, en manches de chemise retroussées et gilet de plouc endimanché, s'évertue à trancher un jambon cru mais il ne s'est pas encore fait la main avec les jambons, ou peut-être c'est le couteau qui est émoussé, il ne réussit à produire que des lambeaux filiformes."


Avec ce livre et cette recette, j'ajoute une contribution au challenge "Livres gourmands" de Syl.

logoSyl