victor-hugo-avatar-1602Il y a quelques semaines, on m'a fait un cadeau. Un vrai beau cadeau, complètement inattendu (ce n'était pas mon anniversaire, ni ma fête, ni rien du tout. Un mercredi ordinaire).

Pour vous situer le contexte... J. est une conseillère d'orientation peu ordinaire qui promène dans son sac déjà lourd de dossiers extrêmement sérieux des livres de poésie... qu'elle glane pendant ses week-end... et dont elle me fait profiter lorsque nous nous croisons au collège. Quelque minutes hors du temps... avant que l'on cogne à ma porte. "Madame, il m'a tapé !" "Madame, j'ai pas justifié mon absence du 12 novembre, je peux le faire maintenant?"

Et ce jour là, j'ai failli tomber dans les pommes (j'exagère à peine) devant la merveille dégotée par J. à Rouen -dans une librairie qui ressemblerait d'après elle à la caverne d'Ali Baba-. Un recueil de poésie de Victor Hugo le Grand, l'Unique, le Seul, (cet Homme je l'aime, je le chéris à jamais) "Le livre des mères", prix municipal décerné en 1884 à une certaine famille Chaurcheri...

Vous imaginez le truc... Si vous ne l'imaginez pas, j'ai des photos, rassurez-vous.

Bref. J'étais passablement excitée devant cette merveille. Soudain, J. me tend le livre avec ces mots :

"Ma chère Béa, laisse-moi le plaisir de te l'offrir."

A ce moment- là, je me suis dit que la journée serait forcément belle malgré les possibles bagarres et les absences non justifiées...

Encore merci J. Mille fois merci !

Du coup, j'ai eu une envie... Tous les jours de la semaine prochaine sur ce blog commenceront par une poésie de Victor Hugo. 

En attendant demain, voici quelques photos :

photo-29   photo-28photo-27

  photo-25photo-26