imagesPour le second rendez-vous du challenge de Stéphie" le premier mardi c'est permis", j'ai décidé d'être très audacieuse et de lire des nouvelles érotiques. Commandées sur Amazon, naturellement.  Au cas où je croiserais mes voisins ou pire, mes élèves au moment de l'achat. Je sais mon audace a des limites. J'assume pas un brin. En même temps, je lis des nouvelles érotiques, c'est déjà pas mal. Vous voudriez que la terre entière le sache?

Je le dis haut et fort, les petits paquets marrons bien emballés, j'aime. Amazon, on l'a déjà dit, c'est le Mal, mais croyez-moi, parfois, c'est le Bien. Je suis prudente. ( couardise, lâcheté, refus d'affirmer sa lib...erté de femme, ok ok, moi je dis prudence) 

Il fait gris, moche, la rentrée c'est dans deux jours, alors je me suis dit "réchauffons-nous le... coeur en lisant "onze nouvelles à lire seules les soirs de match de foot". Figurez-vous que je termine tout juste ce livre qui traîne dans mon sac depuis quelques jours et que je viens de réaliser le jeu de mots terriblement coquin sur le nom de l'auteur. Emmanuelle Poinger. Point G. Warrf... dire que j'ai failli passer à côté. Comme c'est coquin. Les vacances ont dû m'engourdir le cerveau, c'est pas possible.

Parlons à présent de ces onze nouvelles. Je sais, vous êtes impatients, je vous tiens la ... jambe, je ménage le suspense avant de vous décevoir une bonne fois. Désolée. Tout cela n'a rien de bien émoustillant. Blasée moi ? Pas du tout.

Je sais, c'est la douche froide. (de douche il est beaucoup question d'ailleurs : que d'eau, que d'eau dans ce recueil !( inondations, plongeons, fuites en tous genres...) Mais que voulez-vous, c'est moins que bof. Pas très bien écrit. Souvent vulgaire. Sans humour (ça pourrait être drôle, au moins un petit peu.... je n'ai même pas souri une  fois) Toutes les chutes sont mauvaises(sauf les chutes de reins). Emmanuelle Point G essaye de varier les situations, les lieux (atelier de peintre, salon d'essayage...) les âges (jeune, vieux, moyen, très jeune), les gens (voyou de cité, maman, fille bouc émissaire qui va se venger des méchants en sautant sur tout ce qui bouge)  les instruments (baguettes de sushis, truelles, pinceaux, ordinateurs) les métiers (prof, livreur de sushis- entre nous soit dit, mes livreurs de sushis à moi  ne sont jamais asiatiques, ils ont en moyenne dix-huit ans et portent des gros casques de moto qui les font ressembler à des mouches. L'autre jour, l'un d'eux a même renversé la soupe miso que j'avais commandée,  j'avais plus envie de le taper avec les baguettes que de lui faire des bisous. Et les vôtres, de livreurs, ils sont comment? ), mais c'est plat. Bourré de clichés. Et les morales qui ponctuent les textes sont vraiment à deux balles.

Exemple de morale à deux balles:

"Elle n'oublierait jamais cet homme dont elle ignorait jusqu'au prénom. Il l'avait sauvée d'elle-même. Il lui avait fait comprendre qu'elle était sur une très mauvaise pente. Il lui avait rappelé que pour être heureux dans la vie, il ne fallait pas se contenter de prendre. Pour recevoir, il faut savoir donner."

 Heureusement, une bonne f... remontrance et ça repart.

Après ce petit fiasco, je suis déçue mais pas découragée. Je recommence le mois prochain mais suis preneuse de bons conseils !

64652259_p

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre avis sur cette merveille chez Lili et sur le blog Les jardins d'Hélène