imagesDe temps en temps, je participe à des concours de nouvelles. Et de temps en temps je gagne...

Sans fausse modestie, c'est toujours une surprise, parce qu'il est difficile de s'imaginer qu'un texte qu'on a pu écrire, même si on l'aime bien, qu'on l'a travaillé et retravaillé, puisse être apprécié par d'autres que nous, parmi des dizaines d'autres. (je ne compte pas mes amis, mon amoureux, qui sont toujours très objectifs sur ce que j'écris mais quand même... ce sont mes amis et mon amoureux) Et puis, lorsque j'envoie un texte à un concours, je finis par (presque) oublier que je l'ai envoyé parce que les résultats sont souvent longs à venir. On a vite fait de passer à autre chose, et heureusement... la surprise n'en est que plus agréable.

C'est ainsi qu'il y a quelques mois, j'ai envoyé une nouvelle à un concours sur le thème de l'utopie, proposé par les Editions Oléronaises. Et puis je n'y ai (presque) plus pensé. Les chances semblaient maigres, parce que l'utopie, je l'ai envisagée d'une façon, un peu large dirons-nous... C'était l'utopie mais pas complètement l'utopie, vous me suivez? 

Bref. Les mois passent. Un dimanche matin, encore toute embuée de sommeil, j'ouvre ma boîte mail et je découvre un message des Editions Oléronaises, me demandant de cliquer sur un lien pour avoir le nom des participants présélectionnés au fameux concours "Utopie", rangé dans un coin de ma cervelle depuis belle lurette. Je ne me dis pas "tiens, j'y suis peut-être", mais au contraire "si j'étais dans la liste, ils ne m'enverraient pas un mail destiné à 2500 personnes". Logique, n'est-ce-pas? Je clique quand même. Le bon vieux réflexe. Et là, je vois le titre de ma nouvelle apparaître sur l'écran...! Je frotte mes yeux, je secoue mes cheveux, et je pousse un cri de joie : "j'y suis! Ma nouvelle est présélectionnée !"

Passé le premier moment d'émotion, je me calme vite fait. "Présélection cocotte, ça ne veut pas dire sélection (quand je me parle à moi-même, il m'arrive de m'appeler Cocotte) autrement dit, ta nouvelle n'est pas passée à la trappe, c'est déjà bien ... attends avant de t'exciter ".

J'ai donc attendu. Après avoir prévenu ma famille, mes amis, mon amoureux, que j'étais "présélectionnée, n'est-ce-pas, c'est super chouette, j'ai bien fait de traiter l'utopie de cette façon, j'avais raison et vous aviez tort de me dire que j'étais sans doute hors sujet, mais bon je vous pardonne etc " je suis passée à autre chose ( enfin j'ai tenté. J'avoue, c'était plus difficile) en attendant les résultats définitifs.

Même topo une semaine plus tard. Mail... clic et voilà mon nom parmi les douze gagnants !

Le prix? Pas des millions de dollars, je vous le dis tout de suite. Mais on s'en fiche, on n'en a pas besoin, des dollars. Voir sa nouvelle publiée dans un recueil intitulé "Utopie", c'est quand même autrement plus sympa que de gagner beaucoup beaucoup d'argent... (ok si on a les deux, c'est bien aussi)

Donc voilà l'histoire. Parfois on tente et parfois on gagne. :-)